Association Entraide Familiale 371-4

Aide et Soutien aux parents pour l'intérêt de l'Enfant
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un cas de plus, première étape : la médiation CAF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Kayamata
VIP Forum
VIP Forum


Nombre de messages : 1365
Age : 47
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Jeu 9 Mar - 11:40

Cécile34 a écrit:
Par contre, tu dis que c'est ton avocate qui vous représentera. Visiblement, vous ne comptez pas aller à l'audience. Je ne saurais comment te dire que c'est une grosse erreur de ne pas y aller, même si c'est votre droit, et même si votre avocate vous dit de ne pas venir. L'expérience montre qu'il faut TOUJOURS être présents aux audiences. Les juges y sont TRES sensibles. Ca leur permet de voir à qui ils ont à faire, de cerner un peu les personnalités des personnes qu'ils ont en face, et, que veux tu, se déplacer montre que tu t'intéresses à ton dossier. De plus, il arrive bien souvent que les juges s'adressent directement aux personnes concernées et non pas aux avocats, donc tu peux donner ton point de vue. J'insiste Nathaliemy, c'est important que toi et ton mari alliez à cette audience.

Juste une petite précision au sujet des audiences, il n'est tout de même pas nécessaire d'assister à toutes les audiences. En effet, certaines sont seulement destinées à échanger des pièces (conclusions, attestations...) entre juge et avocats, à demander un report et à fixer la prochaine audience. Ce sont les audiences de mise en état, par contre ce sont les audiences de plaidoiries auxquelles il est important de participer, même si l'avocat dit que ça ne sert à rien, car comme le dit Cécile, certains juges donnent la parole aux parents et de toute façon, il est toujours important de savoir ce qui s'est dit lors de ces plaidoiries, l'attente du verdict est alors un peu moins stressante.

Bon courage !

_________________
Sophie et Thierry
"L'injustice française"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara
Admin
Admin


Nombre de messages : 758
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Jeu 9 Mar - 12:20

D'accord, Kayamata, mais tu n'es pas sure par avance que le report que tu souhaites obtenir sera accordé... J'ai le cas d'une amie à qui cela est arrivé et heureusement qu'elle était là. Son avocat était certain d'obtenir le renvoi et il n'a rien obtenu du tout, alors que la partie adverse était d'accord pour que l'affaire soit renvoyée !!! Du coup, chacun a du plaider avec ce qu'il avait et heureusement que mon amie était là avec son dossier (au cas où...). Même incomplet, elle a pu donner quelques pièces et surtout son avis (puisque le juge l'a interrogé). Donc, vaut mieux se déplacer, même pour rien. Enfin, c'est mon point de vue qui n'engage que moi.
Cécile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayamata
VIP Forum
VIP Forum


Nombre de messages : 1365
Age : 47
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Jeu 9 Mar - 12:45

Je n'avais pas pensé à cette éventualité, car dans notre cas, tous les reports souhaités ont été acceptés. Cela dit, assiter à toutes ces audiences dépend aussi des disponibiltés, car je pense tout de même que pour ces audiences de mise en état, l'enjeu est nettement moins important, c'est tout de même le rôle des avocats d'insister et d'argumenter pour exiger des délais supplémentaires. Et puis vis à vis du juge, il faut aussi se méfier de ne pas non plus paraitre trop présent ou trop pesant, en assistant à toutes les audiences, cela peut aussi être interprété de manière négative. Mais ce n'est aussi que mon point de vue, je ne sais pas ce qu'en pense les autres ! Smile

Cela dit, en général , les avocats savent si tel ou tel juge accepte facilement ou non les demandes de report, il convient donc de se renseigner auprès de son avocat et d'agir en fonction de la politique du juge en la matière.

Mais pour les audiences de plaidoirie, il n'y a aucune hésitation à avoir, la présence des parents me parait indispensable.

_________________
Sophie et Thierry
"L'injustice française"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NATHALIEMY
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 27
Localisation : CLERMONT-FERRAND
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Jeu 9 Mar - 23:46

[quote="Cécile34"]Bonjour Nathaliemy,

D'abord, ne t'excuse pas d'être "trop longue" Exclamation ; si on veut t'apporter de l'aide il faut quand même en savoir un peu sur toi et plus tu en dis, mieux c'est. D'autre part, moi qui suis très bavarde, je sais aussi que de se raconter peut faire du bien, partager ses déboires permet de se sentir mieux, alors...

Tout d'abord, je tenais à vous féliciter, ton mari et toi, pour avoir mis au monde ces deux beaux bébés car, et pour connaître une amie qui a eu recours à la FIV, c'est une épreuve très difficile et beaucoup renonce car psychologiquement, moralement et physiquement c'est très dur. Bravo à vous deux, et ces deux loulous là, on va voir ce que l'on peut faire pour les protéger d'une grand-mère très malsaine.

D'abord, moi aussi, comme ton avocate, je tiens à te rassurer sur le fait que les courriers que cette dame vous a envoyés sont des preuves pour vous. Visiblement, ils sont accusateurs et menaçants, le juge en sera très sensible...
Concernant tes inquiétudes (somme toute très légitimes) sur ce que peut décider un juge, il faut quand même bien mettre en avant le fait que vous ne vous êtes jamais opposés à ce que la GM voit vos enfants. Devant un juge c'est très important de faire valoir cela, cela montre que vous n'êtes pas opposés au dialogue ni aux visites. De plus, vous proposez à la GM qu'elle vienne, quand ça l'arrange, une semaine sur trois. Seule condition : que cela se passe en votre présence et chez vous. On ne peut être plus conciliants et je t'assure qu'un juge sera sensible à vos efforts. Il faut donc montrer que ta BM refuse toute conciliation en refusant ces propositions (apporter ses courriers qui le prouvent), c'est le boulot de votre avocate !
Vous pourrez éventuellement aussi proposer une médiation avec la GM, du moins dire que vous n'êtes pas opposés à en faire une si ça devait servir à quelque chose. Ca permet de repousser le jugement définitif Wink de quelques mois et en attendant, très souvent, surtout si les parents montrent une bonne volonté (c'est votre cas) à accepter que les GP voient leurs enfants, le juge donne un droit provisoire selon les propositions des parents. Vois avec ton avocate ce qu'elle en pense.

Petite question, et pardon d'avance de la poser (ça n'est pas de la curiosité malsaine) : tu parles de ta BM, mais y a-t-il un gd-père paternel ? Et du côté maternel, y a-t-il des GP qui pourraient attester du fait qu'ils ne sont pas privés de voir leurs petits-enfants ? Ou d'autres membres de ta famille qui pourraient témoigner en ce sens ?

Par contre, tu dis que c'est ton avocate qui vous représentera. Visiblement, vous ne comptez pas aller à l'audience. Je ne saurais comment te dire que c'est une grosse erreur de ne pas y aller, même si c'est votre droit, et même si votre avocate vous dit de ne pas venir. L'expérience montre qu'il faut TOUJOURS être présents aux audiences. Les juges y sont TRES sensibles. Ca leur permet de voir à qui ils ont à faire, de cerner un peu les personnalités des personnes qu'ils ont en face, et, que veux tu, se déplacer montre que tu t'intéresses à ton dossier. De plus, il arrive bien souvent que les juges s'adressent directement aux personnes concernées et non pas aux avocats, donc tu peux donner ton point de vue. J'insiste Nathaliemy, c'est important que toi et ton mari alliez à cette audience.

Sur ce, je vais m'arrêter; je te l'ai prouvé, je suis un vrai moulin à paroles Very Happy .
J'espère avoir été optimiste, un peu.
A bientôt.[/quote
Merci CECILE34, je suis très sensible du fait qu'il y ait des personnes comme toi qui nous soutiennent et nous aident à traverser cette épreuve alors encore merci.
Pour répondre à ta question, qui ne me parrait pas malsaine, effectivement ils y a un GP paternel mais on ne le voit pas du tout, mon mari avait coupé les ponts depuis plus de 20 ans ! Par contre ma BM a un mari mais ça ne le regarde pas, ce n'est pas le GP. et de mon côté, mes parents sont divorsés depuis que j'ai eu 4 ans, j'ai de trés bon rapport avec ma mère qui habite trop loin à 700 km qui voit nos enfants quand elle vient ou quand nous allons la voir et mon père je ne l'avais pas revu depuis que j'avais 5 ans et nous avons renoués contact en septembre 2005 et depuis on se téléphone tous les jours et essayons de nous voir aussi régulièrement que possible car 150 km nous séparent. J'espère avoir été assez clair ; sinon demande moi ...
Mes parents donc du côté maternel bien sûr attesteront du fait qu'ils peuvent voir nos enfants aussi souvent que possible d'ailleurs en été 2006, nous partons avec ma mère en vacances dan le périgort 2 semaines tous le 5. Et avant tout ça, nous avions les mêmes rapports avec ma BM mais voilà elle est aussi bcp jalouse du fait que son fils s'entende mieux avec sa BM qu'avec sa propre mère, c'est difficile à avaler mais elle n'a jamais compris pourquoi. Elle n'a jamais épargné mon mari, elle a eu 3 enfants et à tjs fait des différences et mon mari était la 5 ème roue du carrosse tu vois et elle s'étonne ; elle est très con. Et là encore elle continue à faire des différence entre ses petits enfants je parles des cadeaux qu'elle n'a jamais offert à nos jumeaux et les différences qu'elle peut faire avec mon neuveu et ma nièce mais comme je l'ai dit ma Belle-soeur ne veut pas faire d'attestation. Tu crois que ça conterait si ma belle soeur attestait juste qu'elle peut venir voir les petits quand elle le souhaite en plus c'est la marraine d'un de mes fils et une amie à moi avant d'être ma BS. En fait pour faire cour tout le monde, famille, collègues, amis, voisins, tout le monde peut venir nous voir nous et nos enfants sans aucun problèmes, nous n'avons jamais eu de soucis avec personne. Par contre elle a des problèmes avec bcp de monde mais personne ne veut se méler à nos histoires.
Sinon, l'avocat nous a bien dit de ne pas s'occuper de rien pour le moment, elle nous a juste demandé ce que l'on voulait proposer à ma BM.
Quant penses-tu ? Je n'y connait rien dans leurs démarches, elle nous a juste dit qu'elle m'envoyait des attestations et qu'elle nous tiendrai au courant.
Une dernière chose, il y 2 ou 3 personnes qui voudraient témoigner pour nous aider mais ça n'a pas de rapport direct avec nos enfants juste un rapport avec le mensonge, la méchanceté etc ... de ma BM ; ex : un jour pour une raison X elle a insulté MME LE MAIRE, devant plein de gens de mon village, peut-elle témoigner et est-ce que le juge se rendra compte de la personnalité de cette femme, crois-tu que ça nous aiderait ?
Excuse moi d'avoir été si longue, moi aussi je suis un moulin à parole
MERCI MILLE FOIS ENCORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayamata
VIP Forum
VIP Forum


Nombre de messages : 1365
Age : 47
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Ven 10 Mar - 0:35

Bien sûr que ces attestations sur les mensonges, la méchanceté, la jalousie et le manque de sans-froid de ta BM peuvent vous servir, je dirai même beaucoup plus que de multiplier les attestations de personnes disant qu'elles peuvent voir vos enfants (une ou 2 comme cela suffisent), mais montrer le caractère réel de la GM est extrèmement important, c'est même la dessus qu'il faut à mon avis axer votre défense, afin d'expliquer pourquoi vous ne lui faites pas confiance. Je pense également qu'une attestation de ton père expliquant qu'après tant d'années d'absence, vous avez réussi à renouer et que vous devenez maintenant presque inséparable ! montrerai bien que vous êtes un couple ouvert au dialogue.

A propos de votre avocat, je ne suis pas d'accord sur le fait de ne rien faire pour l'instant, vous avez reçu une assignation, il faut sans tarder préparer votre dossier et demander des attestations autour de vous. C'est la première chose à faire ! Si vous n'avez pas encore de formulaire d'attestation, il y en a à votre disposition sur la page d'accueil du site. Il faut parfois du temps aux personnes qui attesteront pour vous, pour rédiger leurs témoignages. Alors ne perdez pas de temps, car si les attestations tardent à venir, le juge pourra l'interpréter comme un manque d'argumentation de votre part et clore l'affaire rapidement.

Bon courage à vous

_________________
Sophie et Thierry
"L'injustice française"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara
Admin
Admin


Nombre de messages : 758
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Ven 10 Mar - 10:45

Nathaliemy, bonjour,

Je viens juste de prendre connaissance de ton message (j'ai pas internet chez moi mais ça ne saurait tarder Wink ), ce qui explique que j'y réponde que maintenant.

Pour les attestations de tes parents, super, il faut qu'ils en fassent. Je ne sais pas, par contre, s'il faut, comme le préconise Kayamata, que ton père fasse état de votre séparation et de vos retrouvailles. En effet, objectivement cela montre le fait que vous êtes ouverts au dialogue mais un juge peut interpréter ça aussi autrement. Je pense qu'il faut faire preuve de prudence et peut être voir avec l'avocat ce qu'il pense être plus judicieux. Concernant ta maman, et vu la distance qui vous sépare, elle ne doit voir ses petits-enfants que rarement. Visiblement, et bien que cela doit l'affecter, elle se contente de profiter au maximum de ces quelques moments; cela prouve que, quand on est intelligent et sain dans sa tête (comme c'est le cas pour ta mère), on n'outrepasse pas ses droits et on sait rester à sa place. Peut être est-ce important que ta mère fasse ressortir cela car ça permettrait de replacer les choses dans leur contexte. N'oublions pas que ta BM demande quand même 1 week-end par mois !!!
Tu dis, à un moment, qu'avec ta BM vous aviez les mêmes rapports que ceux que vous avez avec tes parents actuellement. Visiblement, personne du côté de ton mari ou des amis ne veulent attester; ta maman, par hasard, aurait-elle été témoin de cela ? Si oui, elle pourrait rajouter une phrase dans son attestation le mentionnant.

Concernant plus généralement les attestations des uns et des autres, je pense que, même si tu ne dois pas t'en servir devant un juge, cela ne coûte absolument rien d'en demander. Peu importe le nombre de gens qui attestent qu'ils peuvent voir vos enfants quand bon leur semble (amis, collègues, membres de la famille -donc OUI, ta BS doit en faire une dans ce sens, cela me paraît important-, voisins); toutes ces attestations démontrent que vous êtes des gens équilibrés, sains et sans problème, et que vous agissez au mieux dans l'intérêt de vos enfants. Il vaut mieux prendre tout ce que l'on peut prendre maintenant et ne pas s'en servir plutôt que de se retrouver le nez dans l'eau et en manque de preuves. Donc, moi je pense que plus tu peux avoir d'attestations, mieux c'est. Ensuite, et en fonction de comment s'annonce l'audience (en fonction, notamment aussi, des pièces que ta BM va donner de son côté et dont tu auras, bien entendu, connaissance), tu tries dans tout ce que tu auras obtenu et tu vois ce que tu donnes ou non.
C'est mon point de vue là encore Neutral , je ne dis pas que c'est forcément le bon. Mais ma propre histoire m'a prouvé qu'on n'a jamais trop de preuves...

Par contre, pour les 2 ou 3 personnes prêts à témoigner sur ta BM et ses mensonges, sa méchanceté, les insultes qu'elle croit bon de préférer au maire, et je ne sais quoi d'autre, je te dis simplement : OUI, FONCE et prends les !!! . Ca a un rapport direct avec vos enfants car cela va montrer la personnalité de ta BM. C'est important de démontrer la toxicité de cette femme et sa personnalité malsaine (insultes, mensonges, etc... : pas terrible pour une GM....).

Enfin, pour ton avocate, je pense que vous devez monter dès maintenant votre dossier en réunissant le plus vite possible toutes les attestations et témoignages que vous pouvez obtenir. Tu sais, et crois notre expérience à tous ici, cette phase prend pas mal de temps car il n'est pas rare de devoir relancer les gens. De plus, tu ne sais pas visiblement quand aura lieu l'audience; ça peut être dans quelques mois ou carrément très vite. D'où l'intérêt d'avoir son dossier de prêt le plus vite possible.

A bientôt ?

Cécile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayamata
VIP Forum
VIP Forum


Nombre de messages : 1365
Age : 47
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Ven 10 Mar - 11:37

Bonjour Nathaliemy !

Pas facile de s'y retrouver lorsque les avis divergent un peu d'une personne à l'autre ! Mais chacun réagit par rapport à sa propre sensibilité, sa propre expérience, sa propre histoire, ainsi les uns conseilleront telle chose et les autres telle autre ! Mais c'est aussi ce qui fait la richesse de ce site. Et puis, nous ne sommes pas professionels, nos conseils ne sont donc que des sugestions et non des obligations. D'ailleurs même d'un professionel à l'autre, les méthodes et les stratégies divergent.

De plus vous devez aussi faire la part des choses en fonction de votre sensibilité et de votre situation personnelle, nous ne pouvons pas nous mettre à votre place, c'est pourquoi c'est à vous de choisir les conseils qui vous conviennent et les orientations qui vous correspondent. Une stratégie pourra convenir à une famille, mais pas forcément à l'autre. Alors pas de panique, prenez le temps d'y refléchir posément et de décider ce qui vous conviendra le mieux.

Mais ce qui est sûr, c'est que dans ce genre d'affaire, il ne faut pas trainer et s'occuper au plus tôt de récolter un maximum d'attestations, comme le dit Cécile, rien ne vous empèchera ensuite de faire un tri et de ne pas tout adresser au juge.

A bientôt

_________________
Sophie et Thierry
"L'injustice française"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NATHALIEMY
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 27
Localisation : CLERMONT-FERRAND
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Mar 14 Mar - 22:19

Bonsoir à toutes,

Je m'excuse de m'être eclipsée depuis 3 - 4 jours, mais manque de temps ; mais encore merci à toutes pour vos conseils ; ils nous sont très précieux dans de telles circonstances, je ne vous apprends rien malheureusement !

Une autre question : J'ai reçu l'assignation à comparaitre le 24/02/2006 sous quinzaine, nous sommes allées voir mon avocate le 03/03/2006, et elle m'a dit qu'elle me tiendrai au courant de l'affaire nous lui avons dit ce que nous voulions proposer à ma BM et depuis rien pas de nouvelles, je m'inquiètes un peu, nous sommes le 14/03/2006, elle devait également m'envoyer des attestations. Avotre avis c'est normale que les 15 jours soient dépassés et que rien pas de nouvelles ! Ma question est peut-être bète mais je m'inquiète tellement.

Je m'excuse si je vous ennuies avec tous mes soucis, mais moi aussi si je peux vous aider ce sera avec plaisir, mais seulement, je n'y connais pas grand chose dans le domaine de la justice !

Encore une fois merci à toutes, et ce site est vraiment formidable.

Gros bisous à tous vos bambinos....... NATHALIEMY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayamata
VIP Forum
VIP Forum


Nombre de messages : 1365
Age : 47
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Mar 14 Mar - 22:37

Tu n'as pas à t'excuser de ton "ignorance" en matière de justice, nous étions tous dans ton cas avant que des GP nous assignent ! Nous sommes au contraire heureux de pouvoir partager notre expérience avec des parents qui vivent la même galère que nous ! Alors n'ai aucun complexe à poser tes questions.

Concernant justement ton interrogation, il me semble que "l'assignation à comparaitre sous quinzaine", veut seulement dire que vous avez 15 jours pour trouver un avocat et pour que celui-ci ce manifeste auprès du JAF comme étant votre représentant dans la procédure. Donc pas de soucis si tu n'as pas de nouvelle, maintenant il faut juste prendre le temps de monter votre dossier, vous serez prochainement informés de la prochaine date d'audience de mise en état, avant laquelle votre avocat devra fournir vos premières conclusions accompagnées de vos premières pièces.

J'espère ne pas me tromper dans mes explications, merci aux autres de confirmer ou corriger ce que je viens de dire ! Wink

_________________
Sophie et Thierry
"L'injustice française"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NATHALIEMY
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 27
Localisation : CLERMONT-FERRAND
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Mar 14 Mar - 22:50

Je te remercies bcp pour ta réponse, qui je doit dire me soulage.

Je pense que je lui téléphonerai quand même pour lui demander de ne pas oublier de m'envoyer les attestations, ça fera l'excuse.

Bon, bonne nuit dodo 2 , et je me répète mais MERCI MILLE FOIS ENCORE.

NATHALIEMY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ssssss
Top Membre
Top Membre


Nombre de messages : 284
Localisation : nord est
Date d'inscription : 13/10/2005

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Mer 15 Mar - 11:43

salut, pour ton info à la première audience ton avocat doit tout de suite demander un report par manque de temps et tu peux gagner du temps. Pour ma part, nous avons fait durer pendant 3 ans et avons gagné par abandon. Sache que de toute façon, ils peuvent remettre l'affaire en route aussi souvent qu'ils le veulent. Prépare bien ton dossier, récupère un maximum de témoignages, et défini tout de suite ta stratégie. Il ne faut pas changer d'avis. Pour notre dossier, il était hors de question que mes enfants y aille. Après demande à ton avocat de te présenter ses conclusions avant l'audience pour éviter qu'ils ne les fassent la veille et qu'il n'oublie la moitié. Allez bon courage, car c'est très dure moralement
ssssss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NATHALIEMY
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 27
Localisation : CLERMONT-FERRAND
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Mer 15 Mar - 22:57

Bonsoir ssssss,

Excuses moi de te demander mais pourquoi, tu refusais que tes enfants y aille, ça pourra peut-être m'aider ! Nous, nous refusons pas mais ma BM, n'est pas une femme qui se plit aux conditions des autres même si sa regarde les enfants de son propre fils. En 2 mots elle aime tout diriger !

Tu me dis de tout faire pour faire traîner l'affaire, mais on m'a dit que quand l'assignation tombe, ça se passe dans un délai de 3 mois pour avoir la décision du JAF ? C'est faux ? De plus même si je faisais traîner je ne sais pas si ma BM abandonnerai, car elle n'accepterait pas de faire voir au autres que MME a perdue ! Car d'après elle MME ne perd jamais, elle ne se laisse pas faire sur tous les plans même si elle doit faire "chier" tout le monde. Voilà ça c'est ma BM.

Si tu ne veux pas me raconter + de ton histoire je ne t'en voudrai pas du tout, je comprendrai tout a fait, mais je t'envie que la tienne est pu abandonner.

A bientôt j'espère.
NATHALIEMY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayamata
VIP Forum
VIP Forum


Nombre de messages : 1365
Age : 47
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Mer 15 Mar - 23:14

Concernant les délais d'une procédure, c'est très variable, cela dépend s'il y a médiation, expertise psy, enquète sociale, contre-expertise, contre-enquète... Pour nous, il y a seulement eu expertise psy, et le jugement a été rendu 3 ans après l'assignation. Alors, pour faire cela en 3 mois, faut vraiment bâcler !

La procédure d'Appel a durée presqu'un an et demi.

_________________
Sophie et Thierry
"L'injustice française"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NATHALIEMY
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 27
Localisation : CLERMONT-FERRAND
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Jeu 16 Mar - 1:47

Merci pour votre réponse, d'un côté je me dis que d'ici 3 ans mes enfants auront 4ans et demi et n'auront sûrement pas envie d'y aller car pendant ces 3 ans vos enfants allaient ou voyaient leurs GP ???? et puis d'un autre côté c'est vrai que spychologiquement c'est hard !!!!

merci, merci, merci........
NATHALIEMY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ssssss
Top Membre
Top Membre


Nombre de messages : 284
Localisation : nord est
Date d'inscription : 13/10/2005

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Jeu 16 Mar - 9:44

salut nathaliemy, quand tu as affaire à un gp pédophile et manipulateur, excuse moi mais je préférais risquer de la prison avec sursis que d'envoyer mes enfants là-bas. De toute façon pour la prison, il n'y a pas de cas avérés et les juges ont d'autres chats à fouetter. Effectivement nous avons tenus 3 ans et sans forcer. Même pas eu besoin de faire une enquête sociale, c'était l'étape suivante. Comme quoi, il faut bien choisir son avocat. Et nous n'avions jamais mis nos enfant avant chez lui, donc on était cohérents. Et nous ne sommes pas divorcés ce qui ne mélange pas les affaires familliales entre parents et gp. Chaque cas est particulier et différent. Je fais partie des chanceux, et j'avais je pense un bon dossier qui a fait peur au gp si on devait aller plus loin. ssssss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NATHALIEMY
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 27
Localisation : CLERMONT-FERRAND
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Jeu 16 Mar - 10:48

Bonjour ssssss,

Je m'excuse sincèrement si je t'ai fait du mal en étant si curieuse de ta situation, mais je voulais un peu comprendre ! Je suis presque contente que ma situation soit aussi loin de la tienne mais je te comprends, moi non plus jamais je ne prendrai de risque en ce qui concerne nos enfants.

Encore pardon si je t'ai fait du mal, c'était pas du tout calculé !

A bientôt.
NATHALIEMY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JC54
De bons conseils... En toute confiance
De bons conseils... En toute confiance


Nombre de messages : 786
Age : 45
Localisation : Nancy-Creil
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Jeu 16 Mar - 19:27

Bonjour Nathaliemy et bienvenue. Le cap des 3 ans c'est une chose mais j'ai peur que celà ne suffise pas. Compte sur nous pour te soutenir.
A bientôt.

_________________
"Qui lutte peu perdre, mais qui ne lutte pas a déjà perdu"
Pace è salute, Jean Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ssssss
Top Membre
Top Membre


Nombre de messages : 284
Localisation : nord est
Date d'inscription : 13/10/2005

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Jeu 16 Mar - 20:32

tu ne m'as pas fait de mal, la pédophilie je l'ai appris en cherchant des témoignages, je n'en ai pas été victime. C'est pour ça que je dis aux gens d'être très fort car en remuant la boue tu découvres des choses pas belles ssssss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NATHALIEMY
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 27
Localisation : CLERMONT-FERRAND
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Dim 26 Mar - 2:42

Bonsoir,

Je suis sur le site depuis pas loin de 2 heures à vous lire toutes et tous, c'est attroce de voir toute cette souffrance.

En fait je ma pose tjs des questions !!!

L'assignation est arrivée le 24/02/2006.

Ma BM venait voir les petits depuis juillet 2005 toutes les 3 semaines mais ne les a vu la 1ère fois qu' en mai 2005 ; ils sont nés le 04/12/2004 ; c'est nous qui refusions de les lui montrer , car trop de rancune et peur qu'elle vienne pour foutre la zizanie entre nous (moi et mon mari).

Elle est venue les voir de juillet 2005 à décembre 2005 et d'un coup parceque ns avons refusés de les lui faire voir le jour de Noël, elle ns a fait un courrier en disant je cite "j'exige une réponse écrite obligatoire de ce refus ....... ainsi qu'elle ne viendrait plus à ce droit de visite fixé par moi la maman alors qu'on avait décidé tous les 2 avec mon mari ; que ce serait la justice qui allait trancher et qu'elle demandait à les avoir chez elle 1 dimanche par moi et 15 jour en été". Nous n'avons jamais répondu à ce courrier sur conseil de notre avocat, on n'a pas d'ordre à recevoir de cette femme ns a t-elle dit !

Pensez-vous que c'est un bon point pour nous du fait que c'est elle qui refuse de venir voir les petits chez nous alors que nous ne lui avons strictement rien dit ?
Est-ce que le fait qu'elle n'est vu les petits pour la première fois qu'à l'âge de 6 mois peut nous causer des problèmes ?
Ne lui parlant plus depuis juillet 2003 ; j'ai tjs refusé qu'elle vienne à la mater est-ce mauvais pour nous ?

De + les seules bons témoignages que j'aurais pu avoir et bien la personne ne les fera pas car son mari menace de la quitter (son mari est le + jeune des fils de ma BM qui de plus ai a eu des problèmes récents avec sa mère !!!).

Je n'ai tjs pas de nouvelles de mon avocate, je ne lui ai pas téléphoné ; je vais voir cette semaine !

Elle nous a souvent menacé au téléphone de vouloir me les [u]"enlever [/u]" un week-end et tjs 15 jours en août, mais comment prouver ces paroles ; quand elle l'a écrit sur un courrier elle parlait de demander un droit de visite et d'hébergement donc plus rien à voir.

Je suis perdue et j'ai très peur, il est de tte façon hors de question qu'elle les voient sans notre présence. Mais voilà tjs le même problème combien ça va nous couter ; pourrons nous assumer financièrement ?
Un jour elle m'a écrit sur un courrier que si on avait de l'argent ça nous servirait, comme quoi elle se fout de nos enfants car si elle nous met ds la merde et bien elle met ses petits enfants aussi dedans ; elle que ces paroles peuvent porter devant le juge ?

D'entrée, est-ce que le juge peut demander une médiation, car on a essayé d'en avoir une entre nous et c'est elle qui l'a abolli ;

Sans déconner, elle voulais les voir, c'était ses petits enfants, elle pleurais sur les épaules de certaines personnes de ne pas pouvoir les voir, on était les méchants et quand nous lui disons OK tu peux venir les voir après ton travail toutes les 3 semaines pendant 2 heures, au bout de 6 mois, MME, ne veux plus venir et nous fait envoyer une assignation en faisant mentionner qu'elle ne pouvait par entretenir une relation affective avec ses petits enfants !!!!!!!!!!!!!!! Mais MERDE !!!!!!!!!!!
Excusez-moi mais j'ai vraiment les boules, je suis dans la peur, la douleur, la colère, la haine, la souffrance ................., je dors très mal, ma vie est très perturbée par cette histoire et j'ai peur de passer à côté de tellement de chose avec mes enfants, elle est en train de me voler une partie de ma vie, en nous faisant chier comme elle le fait.


Je m'excuse mais ça fait du bien de pouvoir vider son sac, ce que je fais ce soir.

Je vous remercie d'avance pour vos réponses.

Mille merci pour votre site il est vraiment super.
NATHALIEMY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mam1
De bons conseils... En toute confiance
De bons conseils... En toute confiance
avatar

Nombre de messages : 808
Age : 38
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Dim 26 Mar - 9:30

Nathaliemy
Je suis dans le même état que toi et ce depuis juillet 2004 moment ou nous avons reçu la 1 er assignation.
Tu peux deja te rassurer tes enfants sont jeunes.
Si vous montrez au juge votre bonne foi pour que tes enfants voient leur gm il commence toujours par essayer d'arranger les choses.
ALors n'hésitez pas a dire que vous seriez d'accord pour une mesure de médiation.
Pour nous le 1 er passage chez le juge le juge nous a demande si nous étions d'accord (en fait a moi il ne m'a pas parlé) pour que ma bm voit notre fils mon mari a dit oui (tout cela pour risquer le moins) alors la juge n'a pas reflechi longtemps elle a ordonne une médiation et 2 heures par mois en notre presence dans un lieu public.notre fils avait a peine 2 ans et le juge en a pris conscience surtout qu'il n'avait presque pas eu de relations avec ma bm mon fils la vu regulieremnt que jusqu'a ses 6 mois et apres c'etait une fois par mois jusqu'a la coupure de 6 mois avant l'assignation.
Il faut que tu prouves par le biais d'attestations qu'elle est venue a votre domicile
J'ai le meme pb que toi pour les jours comme noel ou paques...
Ma bm croit en ayant eu droit a ses 2 heures qu'elle peut se permettre d'exiger de l'avoir les jours de fetes compte tenu des relations apres l'assignation elle reve!
De plus elle n'a pas l'autorite parentale elle ne peut pas se permettre d'exiger ce genre de jour de fete.
Pour les vacances ne t'inquites pas surtout si vous habitez pas trop loin il n'y a pas de raisons de mettre en place un droit d'hebergement : enfant trop jeune et proximite des lieux de residence!

Je te souhaite bon courage

pour te remonter le moral sache que pour la 1 ere assignation ma bm demandait 2 samedis par mois + 8 jours de vacances elle a obtenu 2 heures dans un parc avec nous
Pour la 2 eme assignation que nous avons reçu le 16 mars elle demande 2 heures a son domicile et 8 jous pendant les vacances


Tiens nous au courant et surtout n'hesite pas a contactr ton avocat meme
si il ne parait pas trop accessible.

mam1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie
membre expert
membre expert


Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Dim 26 Mar - 11:27

bonjour
nous sommes un peu dans le meme cas que toi
nous avons couper les ponts avec mes bp suite au bapteme de notre 1er 'elle y a mis la zizanie) et prétendait pouvoir tout gérer dans notre vie meme le bapteme de notre fils, chose que nous ne lui avons pas laissé faire...
donc plus de nouvelles depuis sept 2004 puis naissance de notre 2e aout 2005 et là scandale car elle n'a pas reçu de faire part, et début des menaces de justice
elle nous a dit que l'on pouvait préparer notre argent qu'elle irait en justice et nous ferait débourser au max (intérêt de l'enfant ? quel amour!) notre avocat nous a quand meme rassuré en nous disant qu'ils étaient trop jeunes de toute façon et qu'il fallait que l'on arrive à prouver sa possessivité
mais il a rajouté que le fait qu'elle ne les connaissent pas est un point pour nous car on ne peut exiger de confronter comme àa brutalement des enfants à des gp inconnus
bon je suis peut être mal placée pour donner des conseils étant donné que nous sommes toujours dans l'attente d'une assignation, elle nous menace depuis 2004, régulièrement tous les 2 mois environ (on habite à 7km) et rien pas d'attaque en justice
mais elle parvient tout de même à faire le vide autour de nous en racontant des méchancetés (surtout à mon encontre, car je lui ai pris son fils et lui ai monté la tête...)
alors courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NATHALIEMY
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 27
Localisation : CLERMONT-FERRAND
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Dim 26 Mar - 22:24

Bonsoir,

Je te remercies bcp car tu me rassure ; j'espère ne pas obtenir + de la part du JAF pour ma BM ;

En ce qui concerne le droit d'hébergement tu veux dire que si on habite pas loin l'une de l'autre elle ne l'obtiendrai peut être pas ; ca m'interresse car on habite à 50 m l'une de l'autre en fait un maison nous sépare !!! Tu imagine l'ambiance ; on parle même de déménager si toutefois ça devenait trop invivable mais ns sommes proprios ; c'est un peu galère !

Puis pour le fait qu'elle venait chez nous voir les petits ; et bien elle un jour dans un courrier reçu en R. AC . elle même écrit qu'elle ne viendrait plus à ces droit de visites fixés par nous. Ca veut bien dire qu'elle venait !!! Faudra t-il plus ?

Sinon je vois que ton histoire ressemble un peu à la mienne malheureusement ; Tu me tiens au courant pour toi si tu veux bien sûr on s'aidera comme on pourra .

Bon courage et merci à toi

NATHALIEMY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mam1
De bons conseils... En toute confiance
De bons conseils... En toute confiance
avatar

Nombre de messages : 808
Age : 38
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Lun 27 Mar - 7:46

bonjour

ta lettre est un super point pour vous.C'est elle meme qui vous dit qu'elle ne veut plus venir chez vous .
Propose une médiation et la je pense que le juge sera vraiment compréhensif.

Pour le demenagement nous avions aussi pensé (en plus tous les jours je croisent quelqu'un de la famille qui me fait une remarque ou me bouscule comme samedi ou la copine au frere a mon mari qui ne me connait pas est passee a quelques cm de moi comme une folle en voiture alors que je promenais avec mon petit garçon) deja je suis assistante maternelle agréée alors il me faut toujours un endroit arrangé et securise (donc pas question de demenagement improvise) et surtout on me dit souvent que j'ai autant le droit de rester dans mon village que eux.
Il est vrai que dans ce village il y a toute sa famille du cote maternel mais en meme temps toute ma famille et heureusement qu'elle est la.


On vit dans un hlm tranquille et comptons y rester jusqu'a devenir proprietaire mais bon c'est pas en jetant l'argent par les fenetres avec ses procedures que nous allons y arriver.


mam1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NATHALIEMY
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 27
Localisation : CLERMONT-FERRAND
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Lun 27 Mar - 10:54

Bonjour et merci,

Je te remercie car tu m'aides vraiment beaucoup moralement c'est dur, moi aussi tte ma belle famille habite ce village de 650 habitants mais pas la mienne mais heureusement bcp pour ne pas dire tt le monde ns parle ; ns n'avons jamais eu de problème avec personne contrairement à elle.

Seulement voilà, ttes ses connaissances ou ses "copains", ou voisins sont aussi les notres et c'est pour ça qu'en fait personne ne veut prendre partie pour l'une ou pour l'autre en attestant de telle ou telle chose !!!!

On se croise pour ainsi dire quasiment jamais car je ne sors dans les rue que quand je sais qu'elle est au travail, je ne pense pas pouvoir me retenir longtemps si je la croise et je ne veux pas que ça se retourne contre nous.

Encore merci à toi et bon courage à toutes et tous ; comme on me dit souvent : nos enfants vallent la peine que l'on se donne à les défendre même si c'est difficile alors tenons bon ! OUI, c'est moi qui dit ça, quand le moral est un peu plus haut et ça c'est grâce à votre site que je trouve cette force.

MERCI
NATHALIEMY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NATHALIEMY
Membre actif
Membre actif


Nombre de messages : 27
Localisation : CLERMONT-FERRAND
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   Dim 10 Déc - 15:17

mam1 a écrit:
bonjour

ta lettre est un super point pour vous.C'est elle meme qui vous dit qu'elle ne veut plus venir chez vous .
Propose une médiation et la je pense que le juge sera vraiment compréhensif.

Pour le demenagement nous avions aussi pensé (en plus tous les jours je croisent quelqu'un de la famille qui me fait une remarque ou me bouscule comme samedi ou la copine au frere a mon mari qui ne me connait pas est passee a quelques cm de moi comme une folle en voiture alors que je promenais avec mon petit garçon) deja je suis assistante maternelle agréée alors il me faut toujours un endroit arrangé et securise (donc pas question de demenagement improvise) et surtout on me dit souvent que j'ai autant le droit de rester dans mon village que eux.
Il est vrai que dans ce village il y a toute sa famille du cote maternel mais en meme temps toute ma famille et heureusement qu'elle est la.


On vit dans un hlm tranquille et comptons y rester jusqu'a devenir proprietaire mais bon c'est pas en jetant l'argent par les fenetres avec ses procedures que nous allons y arriver.


mam1

Salut,

Ca fait un petit moment que je n'ai pas donné de nouvelles car on était tjs en attnete de l'audience et cette fois ça y est on passe le 20.12.2006 à 9.00 j'ai vraiment très peur !

Est-ce que l'audience dure longtemps ?

Peut-on faire appel si l'on est pas d'accord avec la décision du juge ?

Combien de tps ça prend quand on fait appel ?

Combien ça coute ? (à peu près !)

merci à vous tous de répondre à mes nombreuses questions

Tant que j'y pense mon adresse à changer c'est gerard.nathalie1@aliceadsl.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un cas de plus, première étape : la médiation CAF   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un cas de plus, première étape : la médiation CAF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le nageur amputé,Philippe Croizon,réussit la première étape de son tour du monde de l'extrême
» A quel âge vos bibous ont eu leur première dent?
» la première femme commandant d’un navire de la marine belge
» Centenaire de la première école Maria Montessori
» mon fils de 2 ans "tape des crises"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Entraide Familiale 371-4 :: Entraide Familiale 371-4-
Sauter vers: