Association Entraide Familiale 371-4

Aide et Soutien aux parents pour l'intérêt de l'Enfant
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Par où commencer ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hayworth
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Par où commencer ?   Jeu 16 Mar - 15:36

Bonjour à tous,

Quel réconfort de vous lire. J'ai découvert ce site hier et je suis plongée dans vos messages depuis. Mon mari et moi-même sont les parents de deux petits loulous de 2 ans et 9 mois. La mère de mon mari est maniaco-depressive et nous menace depuis peu d'une procédure en justice.
Je ne sais pas vraiment par où commencer car c'est une histoire bien compliquée, bien longue... mais nous avons tellement besoin d'avis extérieurs !

Mon mari n'a pas pas de père (pas reconnu à la naissance) et sa mère l'a confié à la garde de sa propre mère vers l'age de 5 ans qui l'a elevé, nourri, logé jusqu'à sa majorité. Il n'a eu des nouvelles de
sa mère qu'à de rares occasions durant cette période (moins d'une entrevue par an et quelques coup de téléphone).
Jeunes adulte mon mari et sa mère ont renoué le contact de façon épistolaire et notamment à l'occasion d'hospitalisation de sa mère (hospitalisation directement liées à la maniaco-dépression).
Des liens se sont renoués et j'ai aussi participé à ce "renouveau" en apportant une vue extérieure sur les relations qu'ils pouvaient avoir. J'aimais beaucoup ma belle-mère et nous nous appelions souvent pour bavarder, une fois par semaine. Je suis tombée enceinte puis j'ai eu notre première fille. Les relations se sont très vite détéroriées sans que l'on sache vraiment pourquoi. Elle a commencé à
nous reprocher des tas de choses, c'était quelque fois fondé (j'ai eu un terrible baby blues qui m'a rendu peu joyeuse)
et souvent fantaisiste (elle nous disait "manipulateurs, cons et méchants" car nous ne voulions pas lui faire
part du prénom de l'enfant avant la naissance). Elle a ensuite voulu prendre du recul et après un dernier coup
de téléphone pour les 6 mois de ma fille qui s'est terminé en insultes de sa part, elle ne nous a plus
contacté que par petites lettres très virulentes (une tous les deux mois environ). Elle a d'abord fait une action en justice
pour demander une pension (obligation alimentaire). Elle a obtenu une partie de sa demande et mon mari fut condamné à lui
verser une pension chaque mois (elle a de faibles revenus, une pension d'invalidité due à sa maladie). Forte de cette première expérience, elle nous menace maintenant d'une procédure
car elle juge que nous la privons de ses droits grands-parentaux. Elle demande des photos tous les mois avec son chèque... sinon c'est la justice. Les menaces se font de plus en plus pressantes.
Nous sommes toujours restés très zen. Mon mari envoie la pension, des photos également quand nous en avons.
Nous n'avons jamais eu de mots déplacés envers elle, que ce soit à l'oral ou à l'écrit.
Elle n'a jamais pris de nouvelles de ses petits enfants, ne leur a jamais souhaité leur anniversaire, ne
nous a jamais demandé de les voir (a refusé neanmoins de venir à notre mariage, et de venir voir notre fille après
ses 6 mois malgré l'insistance de mon mari). Ses lettres sont particulièrement dures à encaisser pour mon
mari qui n'a jamais rien demandé à cette mère malade et défaillante... Je pense que mon mari aimerait tout simplement
être heureux, un petit peu... or elle exerce une pression très
forte sur nous, sur notre famille toute neuve (nous nous sommes mariés il y a moins de 2 ans).

Je suis désolée d'être si longue... je n'arrive pas à faire court vraiment.
Je ne sais pas par où commencer pour nous protéger... si nous étions jusqu'à présent assez optimistes
envers un eventuel "rabibochage", à la lecture de ses dernières lettres nous ne voulons pas que cette grand
mère crée un lien avec nos enfants... sa maladie l'en rend incapable. Nous avons besoin de prendre les
conseils d'un avocat qui connaisse ce genre de dossier mais comment le trouver ? Nous sommes egalement
très pessimistes maintenant puisque nous avons déjà perdu une fois contre elle... sa maladie pourrait aussi jouer
en sa faveur pour ce type de procédure ?

Merci à vous tous et pardon pour ce message un peu "fouilli" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nicoclem
Top Membre
Top Membre


Nombre de messages : 132
Age : 48
Localisation : BORDEAUX MERIGNAC
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Par où commencer ?   Jeu 16 Mar - 15:52

Bonjour,

Tout d'abord ne t'excuses pas d'être aussi longue c'est tout naturel. Ton témoignage allonge malheureusement la longue liste des assignations de grands-prents abusifs qui passent très souvent par les menaces et les injures avant de passer à l'acte.
Si jamais ta BM vous assignait toi et ton mari, vous pourriez facilement prouver qu'elle est maniaco dépressive puisque vous lui verser une pension alimentaire en plus de son invalidité. Mais il fau savoir que c'est une procédure longue et couteuse peut-être que ça la dissuadera.
Est ce que les menaces qu'elle vous fait tous les mois en demandant son chèque sont écrites (si oui il faut les garder).
Son comportement procédurié montre bien qu'elle cherche à vous nuire et que c'est le seul moyen qu'elle a trouvé pour montrer que c'est la mère et la grand-mère.
Je suis de tout coeur avec toi, bon courage!!!
flower

_________________
Nicoclem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liv
Top Membre
Top Membre


Nombre de messages : 144
Age : 49
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: Par où commencer ?   Jeu 16 Mar - 16:16

Bonjour,

Et bienvenue. Votre cas ressemble malheureusement à beaucoup d'autres mais m'interpelle sur plusieurs points :

- vous dites que votre BM a obtenu une pension alimentaire de votre mari? Alors qu'elle l'a abandonné (il n'y a pas d'autre mot quelles que soient les raisons) chez sa GM de ses 5 ans )à sa majorité, soient 13 années?
La Cour de Cassation a reconnu que l'abandon d'un enfant pendant une longue durée (3 ans ont suffi dans le cas que j'évoque) était un argument clé pour annuler un jugement en faveur d'une pension alimentaire à verser à ses parents. C'est une amie juriste très concernée par la question qui m'a évoqué cet arrêt qui daterait d'août 2004. Je n'ai pas pu le retrouver mais je n'ai pas accès aux jurisdata (la "banque de données" qui permet de retrouver toutes les décisons importantes).

- A mon avis, outre le fait que vous pouvez faire pression sur la BM en évoquant une possibilité de ne plus lui verser cette pension, vous avez de solides arguments pour la maîtriser dans son ardeur destructrice.
J'ai lu que vous vous entendiez bien avec elle au début, mais que finalement votre BM s'est ingéniée à tout casse, et voudrait aller plus loin.

Mon cas et celui de mon mari ayant quelques points communs avec le vôtre, et étant en procédure depuis près de quatre ans (je pense que la demande de pension viendra dans quelques années si la procédure échoue pour les GP), je me permets de vous conseiller de ne pas perdre trop de temps à tenter de comprendre votre BM car malheureusement elle ne vous en sera pas reconnaissante (la mienne m'a même accusée de vouloir fouiller son passé et autres joyeusetés du même genre), et à trop vouloir aider ces personnes déséquilibrées on finit par se détruire soi-même. Ils sont trop heureux de nous manipuler pour nous accuser d'être responsables de erreurs qu'ils ont commises et des malheurs qu'ils ont connus alors que nous ne les connaissions pas encore!
En fait ils renient leur culpabilité en tentant de faire reconnaître par la justice des droits qui leur permettent de justifier a posteriori leur attitude (leur raisonnement, pour caricaturer, est le suivant : "vous voyez, si j'ai droit à une pension et à des droits de visite c'est que je suis quelqu'un de bien et que mon fils est un vaurien indigne que j'ai bien fait de laisser chez quelqu'un d'autre")

Si votre dossier est bien argumenté et suivi par un bon avocat, un JAF digne de ce nom (il y a de tout dans cette profession, mais il faut être optimiste) se posera les bonnes questions. Surtout si vous avez des preuves écrites.

Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara
Admin
Admin


Nombre de messages : 758
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Par où commencer ?   Jeu 16 Mar - 16:32

Bonjour Hayworth et bienvenue ici,

C'est une bien triste histoire mais malheureusement coutumière de ceux ici... Vous avez malheureusement à faire à une GM perverse qui n'a comme seule occupation de vous pourir la vie et prête à tout pour tenter d'obtenir gain de cause... boum

Mais, dans votre histoire, il y a peut être beaucoup de choses qui pourront jouer en votre faveur. Le but, vous l'aurez compris, est de "monter" un dossier avec le plus de témoignages possibles prouvant au mieux que votre BM peut représenter un danger pour vos enfants. Déjà, vous dites que votre mari a été élevé par sa GM; sans indiscrétion, cette dame vit-elle encore et si oui (ce que j'espère de tout coeur), sans doute accepterait-elle d'attester de tout cela. Cela montrera déjà que la GM n'a pas été capable d'assumer son rôle parental... Alors, demander de s'occuper de ses petits-enfants alors qu'on a été incapable de s'occuper de son propre fils, ça fait pas bon genre...
Ensuite, vous parelez de la maladie de votre BM (manacio-dépressive); pouvez-vous prouver cela ? Votre mari a été condamné à lui verser une pension (je trouve ça carrément odieux !!!); il y a donc eu un jugement; est-ce que son "handicap" y est mentionné ?
Avant d'aborder d'autre chose, sachez qu'une maman souffrant de baby blues après la naissance d'un enfant n'est absolument pas critiquable, au contraire; elle a plutôt besoin d'aide, de soutien et d'écoute que de critiques. Donc, et en aucune façon, celles de votre BM devant votre "état" n'étaient fondées !!! C'est une maladie bien réelle, en aucun cas un "caprice" de la maman. Donc, et même là (et surtout là peut être) ses critiques n'étaient pas fondées, Hayworth. J'enchaine donc sur ce sujet où vous dites qu'elle vous a envoyé des "petites lettres très virulentes". Les avez-vous gardé ? Ce sont des preuves préciseuses qui montrent un peu la personnalité et la méchanceté de cette femme. Il faut faire valoir cela devant un juge.
Quand votre mari envoie des photos des petits à sa mère, assurez-vous de pouvoir le prouver en photocopiant le contenu de l'envoi systématiquement, et faites valoir cela si besoin est.
D'autre part, ayez le maximum d'attestations d'amis, collègues, membres de la famille. Gardez à l'esprit que ces gens toxiques sont capables de tout, y comprir de mentir, de vous salir, de se victimiser pour avoir gain de cause. Vous devez donc la contrecarer sur tout.
Pour l'avocat, en principe, celui qui serait le mieux placé pour vous défendre serait un avocat "spécialiste de la famille". Adressez-vous au tribunal dont vous dépendez, et plus précisément à l'ordre des avocats; ils pourront vous donner une liste.

Ne soyez pas pessimiste du fait qu'elle a "gagné" déjà une fois. Ces deux affaires n'ont rien de semblable. Malheureusement, la loi française oblige les enfants à subvenir aux besoins de leurs parents quand cela est justifié, et là-dessus, les parents ont souvent gain de cause.
Sans être trop optimiste, je pense, par contre, que la raison pour laquelle la justice a obligé votre mari à lui verser une pension ne jouera pas en sa faveur pour avoir des droits sur vos enfants...

Sur ce, j'arrête et vous dis à très bientôt, et surtout gardez espoir...

Cécile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hayworth
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Par où commencer ?   Ven 17 Mar - 0:32

Bonsoir et merci pour ces mots chaleureux, je suis le mari en question, ma femme et moi faisons le constat d'un état de grande solitude face au problème que représente ma mère et sa maladie.
Outre le soutien et l'apport des expériences d'autres personnes ayant connue ce genre de souci, nous sommes à la recherche d'un avocat particulierement compétent dans ce genre d'affaire.
Nous avons déjà fait la mauvaise expérience de prendre un avocat non spécialisé qui malheureusement n'a été que d'une aide limité et nous a conduit à cette foutue condamnation en obligation alimentaire.
Et plus que la condamnation, les termes du jugement sont d'une injustice insoutenable mais lorsque vous êtes pris dans le rouleau compresseur de la justice il ne vous reste plus qu'un grand sentiment d'impuissance.
Donc si vous connaissez un avocat dans la région lyonnaise on est preneur.
Autre question, nous avons déménagé et n'avons pas communiqué notre nouvelle adresse, peux-t-on nous obliger à la donner ? En cas de nouvelle procédure, ma mère aura-t-elle accès à notre nouvelle adresse ?
Voilà pour ce soir et merci encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayamata
VIP Forum
VIP Forum


Nombre de messages : 1365
Age : 47
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Par où commencer ?   Ven 17 Mar - 9:55

Bonjour Hayworth,

Nous connaissons nous aussi ce grand sentiment d'impuissance fasse à une justice inique ! Puisque c'est ce que nous vivons depuis quelques mois.

Concernant votre changement d'adresse, vous n'êtes pas obligés d'en faire part à votre mère du fait qu'elle n'a aucun droit d'hébergement sur vos enfants pour l'instant. Par contre, si vous lui envoyez un chèque tous les mois, elle aura votre adresse sur votre chèque (il convient peut-être alors de demander à votre banque d'effectuer un virement automatique, seulement dans ce cas, il vous faut obtenir un RIB de votre mère). Si malgré tout, vous réussissez à lui cacher, je ne sais pas si elle peut vous assigner sans connaitre votre adresse ?
Ensuite, en cas de procédure lancée, en principe, les adresses sont communiquées sur les conclusions, mais j'ai entendu dire qu'on pouvait demander à l'avocat d'être domicilié à son cabinet. Je ne suis pas sûr de cette info à 100%, il faut donc poser la question à un avocat, à moins que quelqu'un ici puisse le confirmer.

A propos de votre premier procès pour la pension alimentaire, est-ce le JAF de la ville dans laquelle vous habitez qui a statué, ou dépendez-vous actuellement d'une autre juridiction ?

Enfin, votre mère est vraiment le type même de GM qui n'a pas su remplir son rôle et ses devoirs parentaux, et qui exige malgré tout ses droits sur ses enfants et petits-enfants. Et malgré cela la justice semble vouloir lui donner raison !!! on se demande vraiment où l'on va...

Bon courage et à bientôt

_________________
Sophie et Thierry
"L'injustice française"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hayworth
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Par où commencer ?   Ven 17 Mar - 11:22

Par contre, si vous lui envoyez un chèque tous les mois, elle aura votre adresse sur votre chèque (il convient peut-être alors de demander à votre banque d'effectuer un virement automatique, seulement dans ce cas, il vous faut obtenir un RIB de votre mère). Si malgré tout, vous réussissez à lui cacher, je ne sais pas si elle peut vous assigner sans connaitre votre adresse ?

Pour l'instant il nous reste des chèques domiciliés à notre ancienne adresse mais nous pensons passer au virement bientôt (la GM de mon mari lui envoyant mensuellement de l'argent jusqu'à "la grande brouille" avait son RIB et nous l'a fourni). Pour l'instant notre courrier est redirigé (jusqu'en juillet) donc nous recevons tout de même les lettres de reproches et de menaces... que nous ouvrons et archivons.

Par contre, si vous lui envoyez un chèque tous les mois, elle aura votre adresse sur votre chèque (il convient peut-être alors de demander à votre banque d'effectuer un virement automatique, seulement dans ce cas, il vous faut obtenir un RIB de votre mère). Si malgré tout, vous réussissez à lui cacher, je ne sais pas si elle peut vous assigner sans connaitre votre adresse ?

Merci beaucoup pour cette piste, je vais creuser de mon coté...

A propos de votre premier procès pour la pension alimentaire, est-ce le JAF de la ville dans laquelle vous habitez qui a statué, ou dépendez-vous actuellement d'une autre juridiction ?

Votre question me fait peur Wink C'est un autre TGI qui a statué lors du premier procès... cela veut-il dire que nous allons dépendre d'un autre TGI que le notre pour un second ? D'ou des trajets couteux pour nous, en temps comme en argent !? La mère de mon mari habite à 2h30 de chez nous...

Enfin, votre mère est vraiment le type même de GM qui n'a pas su remplir son rôle et ses devoirs parentaux, et qui exige malgré tout ses droits sur ses enfants et petits-enfants. Et malgré cela la justice semble vouloir lui donner raison !!! on se demande vraiment où l'on va...

Il y a un paradoxe effectivement... Sa maladie la rend irresponsable quand il le faut (abandon de son enfant, incapacité à travailler) mais responsable devant un tribunal pour demander ses droits, même si ses demandes sont effectuées sous l'emprise de sa maladie.

Merci pour la grande respiration que vous apportez, avec tout ce gloubiboulga qui bouillonne dans notre tête nous avons du mal à prendre du recul Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayamata
VIP Forum
VIP Forum


Nombre de messages : 1365
Age : 47
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Par où commencer ?   Ven 17 Mar - 11:45

hayworth a écrit:
A propos de votre premier procès pour la pension alimentaire, est-ce le JAF de la ville dans laquelle vous habitez qui a statué, ou dépendez-vous actuellement d'une autre juridiction ?

Votre question me fait peur Wink C'est un autre TGI qui a statué lors du premier procès... cela veut-il dire que nous allons dépendre d'un autre TGI que le notre pour un second ? D'ou des trajets couteux pour nous, en temps comme en argent !? La mère de mon mari habite à 2h30 de chez nous...


Au contraire, c'est beaucoup mieux ainsi ! car en cas de procédure pour un droit d'hébergement sur votre enfant, c'est le TGI du domicile des petits-enfants qui est saisi, donc le plus proche de chez vous. Le gros avantage, c'est que vous ne retomberez pas sur le juge qui a déjà statué en la faveur de votre mère, ainsi ce premier jugement n'influencera pas le magistrat qui traitera l'affaire, si votre mère va jusque là, ce qui n'est pas encore certain.

D'autre part, je vois que votre GM semble vouloir vous apporter son aide, ce qui sera une très bonne chose en cas de procédure, car son témoignage sera très important.

Alors pas de panique, vous avez des atouts en poche ! Wink Pour le moment, laissez faire les choses, sans vous angoisser prématurément !

A bientôt

_________________
Sophie et Thierry
"L'injustice française"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hayworth
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Par où commencer ?   Jeu 4 Mai - 14:40

Mon mari vient de recevoir un coup de fil de sa mère. Nous n'avons pas envoyé de photos avec son dernier chèque (nous n'en avions pas et de toute façon nous n'avions plus le courage d'en envoyer après ses dernières missives menaçantes). Bref, elle lui a dit que si elle n'avait pas de photos d'ici la semaine prochaine, elle envoyait une lettre au juge. On est tout retournés et pourtant on savait bien que ça arriverait un jour ou l'autre. On ne sait toujours pas par où commencer, on a pas beaucoup avancé depuis notre premier message... nous sommes tellement abasourdis par cette demande si injuste.

Nous nous demandons ce qu'il vaut mieux faire... envoyer des photos en recommandé avec une lettre lui expliquant que nous les envoyant suite à ses menaces et lui rappelant que nous envoyons des photos aussi souvent que l'on peut (cad 1 fois tous les deux mois maximum)...

Ou bien ne rien envoyer du tout. Parce que nous n'en avons pas la force et parce que son coup de fil était ignoble (pas bonjour, pas aurevoir, diverses insultes...).

Merci à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nicoclem
Top Membre
Top Membre


Nombre de messages : 132
Age : 48
Localisation : BORDEAUX MERIGNAC
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Par où commencer ?   Jeu 4 Mai - 14:47

Bonjour,
Moi je ne cèderais pas ses menaces. et puis quoi encore. Et bien qu'elle vous assigne, mais il va falloir qu'elle explique au juge pourquoi. Gardez bien tous ces courriers menaçants. Non, mais où va t-on ? faire une procédure pour non envoi de photos boum Je pense que se sont juste des menaces, et puis une procédure va lui couter très cher, et il faut qu'elle trouve un avocat qui accepte de la représenter.
Courage flower

_________________
Nicoclem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thémis
De bons conseils... En toute confiance
De bons conseils... En toute confiance


Nombre de messages : 558
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Par où commencer ?   Jeu 4 Mai - 15:18

Bonjour,

Je pense que la meilleure défense consiste à se penscher sur les faits actuels. Il ne faut pas compter sur le passé, quel qu'il ait été, dans nos cas de procédure avec les GP.
Un juge statue sur les capacités ou non des GP à s'occuper de leurs PE au moment où ils en font la demande.
Dans votre cas, il faut donc compter avec sa maladie et les menaces (cette histoire de photos ne tient pas la route ; rien ne vous oblige à les lui envoyer, et puis quoi encore?). Si vous ne voulez pas, vous ne le faites pas et je ne pense pas que vous ayez à lui rendre des compte par rapport à cela (quoi qu'elle en dise ou en pense).
Mais surtout, ne vous laissez pas entraîner sur le chemin de l'enfance. Cela vous fera passer pour un fils qui veut régler ses comptes avec sa mère, et c'est perdu d'avance. Je suis désolée, mais c'est la vérité, et je vous conseille de ne pas le faire car mon mari l'a appris à ses dépens (non reconnu à la naissance, abandonné ensuite pendant 3 ans et maltraité quand il a été récupéré).
Concentrez-vous sur l'actuel. Il me semble que vous avez assez d'éléments.
Bon courage à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hayworth
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Par où commencer ?   Jeu 4 Mai - 16:11

Merci beaucoup pour vos réponses rapides ! Mon mari vient d'avoir une avocate au téléphone qui a été bien claire, elle nous conseille de ne pas répondre au chantage en effet et de lui envoyer une lettre pour le lui signaler. La lettre est faite, elle va partir.

Thémis, c'est très dur pour nous d'occulter le passé, le passé fait que nous en sommes là aujourd'hui et que les fameuses "gravités" du 371-4 s'y situent en nombre... mais je comprends tout à fait que le juge statue sur des faits actuels et que nous devons nous concentrer là dessus... on y arrive de mieux en mieux.

Merci encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thémis
De bons conseils... En toute confiance
De bons conseils... En toute confiance


Nombre de messages : 558
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Par où commencer ?   Jeu 4 Mai - 16:27

Je sais que c'est très très dur d'occulter le passé, pour tout le monde et je comprends tout à fait ce que vous ressentez. Mais il s'agit de votre tactique de défense, et c'est là-dessus qu'il faut vous concentrer. Mon message a pour but de vous donner toutes vos chances.
Je termine en MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par où commencer ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par où commencer ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Entraide Familiale 371-4 :: Entraide Familiale 371-4-
Sauter vers: