Association Entraide Familiale 371-4

Aide et Soutien aux parents pour l'intérêt de l'Enfant
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Que faire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sweet74
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Que faire ?   Mar 29 Nov - 19:22

Vos parents vous disent : tant que tu n'est pas majeur tu fais ce que l'on te dira de faire, tu pourras faire ce que tu veux dès que tu auras 18 ans. Si je comprends bien ceci n'est plus d'actualité il faut dire tu pourras faire ce que tu veux quand tu sera grand-parent.

C'est à dire que les GP pourront faire chie.. leur monde "leurs enfants" puisque qu'ils auront de l'expérience et que s'ils n'ont pas eu satisfaction par rapport à leur vécu : des parents qui ne les ont pas respecté, une enfance malheureuse, un conjoint autoritaire, … tout droit leur sera donné de se venger et obtenir par tous les moyens ce qu'ils n'ont pas eu.

Je dis cela parce que ma BM depuis le décès de son mari, se venge de l'existence qu'elle a eu depuis sa naissance jusqu'au décès de celui-ci :

Au décès de sa mère il y a environ 5 ans le secret de famille dont elle a fait l'objet a été dévoilé par un membre de la famille. Sa mère pour se venger de l'infidélité de son mari qui avait mis en ceinte sa maîtresse la trompé et est tombé à son tour en ceinte. A la naissance de ma BM, il l'ont confié à la grand-mère jusqu'à l'âge de 12 ans, de ce fait, il n'y a pas eu d'entente surtout que "son père" regretta toute sa vie de ne pas avoir élevé son garçon et de devoir jouer le rôle de père à une fille qui n'était pas la sienne.

Pour cela à la naissance de mon homme (un petit-fils), le grands-père a dit et a tenu sa parole "ce sera le seul et unique petit-fils". Autant vous dire que tout ce que le grand-père n'a pu offrir à son fils (qu'il n'a pu élever), il l'a fait au centuple jusqu'à remplacer les BP, vacances et WE de luxe, tout ce que mon homme voulait il l'avait. Le frère et la sœur de mon homme n'ont jamais existé pour eux. Ma BM ayant peur de ses parents depuis son enfance n'a jamais oser leur tenir tête et s'est toujours réfugiée derrière son mari qui en a également profité en l'écartant de son rôle de mère, la rabaissant devant ses enfants etc … De ce fait, les enfants eux-mêmes n'ont aucune affinité avec leur mère et ne la supporte pas.

Au décès de son mari, ma BM a voulu prendre en main (très maladroitement) ce qu'elle n'a pu exercer tant que ses parents et son mari étaient vivants et ceci en envoyant sa fille de 17 ans et demi au tribunal parce qu'elle ne voulait pas suivre le droit chemin et ensuite sur nous en exigeant de la laisser seule avec notre fils alors qu'il a fallut que je lui dise de monter sur le trottoir pour pousser la poussette et oui madame reste sur la route, ou parce qu'elle n'a pas vu son petit-fils depuis la veille se permet de la réveiller pour lui dire bonjour, et j'en passe.

De juin 2004 à fin septembre 2005, elle n'a cessé de nous harceler, nous avons même reçu une semaine avant noël 2004 une lettre de son avocat réclamant son droit de visite et hébergement, nous avons répondu que nous étions étonnés de recevoir un tel courrier puisqu'elle voyait très régulièrement son petit-fils. Lors d'une discussion avec mon homme elle lui avoua qu'avec ce qu'elle avait vécu depuis son enfance à cause de ses parents, son mari (qui lui à laisser des dettes dont elles n'avait pas connaissance) et ses enfants, que désormais plus personne ne lui dicterait ce qu'elle aurait à faire et ceci à n'importe quel prix. Nous l'avons donc zappé pour les fêtes de fin d'année, et bien sûr elle rappela son fils pour amener le cadeaux (qu'elle n'avait pas acheté) à son petit-fils. Les visites se faisaient par la suite le mercredi en présence de mon homme, mais elle ne cessa de la harceler, de pleurnicher, ce qui créa une tension au sein de notre famille n'arrivant plus à communiquer sans haine. Je l'ai donc obligée à me rencontrer le 28 juillet dernier afin de clarifier les choses, malheureusement même après m'avoir écrit et signé une déclaration sur l'honneur qu'elle cesserait d'agir de la sorte et acceptait les conditions de visites, une semaine après de nouveau un chantage et ceci concernait directement mon homme qui depuis ne veut plus lui parler. A la rentrée elle reçu son planning de l'année et heureusement pour nous elle n'était plus disponible le mercredi après midi, je l'appelle donc pour lui proposer le dimanche matin pour venir voir son petit-fils ce qu'elle accepte. Vient donc le fameux dimanche 18 septembre et surprise pour elle se n'est pas son fils mais moi qui serait présente leur de ces visites ce dont elle ne s'attendait pas au ton de sa voix. Je mets donc notre fils dans sa poussette pour aller au parc et au moment où je démarre, elle me pousse et tout en me regardant me dit que c'est comme cela et que c'est normale, je lui répond encore une fois qu'il y a des façons pour le demander. Mon fils ayant vu cela se met à pleurer et dirige ma main vers la poussette, elle lui demande ce qu'il a, je lui répond : ce qu'il veut c'est que sa maman le pousse et zou je reprends les commandes tout en restant zen. S'apercevant de ce qu'elle avait créé par rapport à mon fils, elle essaya de lui parler et de lui caresser la joue, il lui tourna le dos et l'ignora (mon fils est né en février 2004). Quelques mètres plus loin elle me demande si je vais chez mes parents alors que nous sommes a l'opposé, je lui répond que non et que l'ON va au parc, et les menaces recommencent : qu'elle est allée voir un avocat qu'elle a le droit de voir son petit-fils seule et que si je ne la laisse pas seule, lundi elle va le revoir, je lui répond ON va au parc. Elle s'en va tout en me menaçant d'avocat. Une dizaine de jours plus tard, elle rappelle son fils qui ne lui répond, et lui laisse un message qu'elle ne peut plus venir ni le samedi ni le dimanche car c'est inscrite à une chorale et qu'elle doit y aller tous les WE. Je la contacte donc le 2 octobre après-midi ne l'ayant pas vu le matin en lui demandant de nous adresser un planning de ces possibilités et que nous verrions par rapport au nôtre. Nous ne l'avons pas revu depuis ce fameux dimanche et nous n'avons toujours pas reçu de planning. Notre famille remonte la pente, la tension n'est plus là, mais ce que je redoutais s'avère juste. Ce WE mon homme m'a dit qu'il voulait amener notre fils chez sa mère pour Noël que ça ne se faisait pas, mais qu'au paravent il aura une discussion avec elle.

Je ne cesse de penser à cela, car malgré toutes les discussions que nous avons eu avec elle, elle n'en a pas tenu compte.

Je ne veux pas l'empêcher de voir son petit-fils mais ce que je ne veux pas c'est qu'elle créé de nouveau de la tension dans notre famille et sur notre couple car j'essaye de préserver au mieux notre fils et qu'en présence de son fils elle recommence à pleurnicher sur son passer et le harcèle pour être seule avec son petit-fils.

Je suis désolée d'avoir été aussi longue et je n'ai pas tout dit mais depuis que je visite tous les forums à ce sujet, je me sent moins seule, n'ayant pas l'appui espéré de mon homme qui croit toujours + en les autres malgré tout ce que l'on a pu lui faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didier meral
P'tit habitué
P'tit habitué


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Que faire ?   Ven 2 Déc - 1:24

Bonjour Sweet,

Tout d'abord bienvenue à bord...du radeau des médusés !

Sur que le contact avec de telles personnes est urticant...

Voilà un cas d'étude interessant à la fois pour Elisabeth Horowitz, Serge Tisseron et Paul-Claude Racamier, psychologue et psychiatres...

Tout y est : perversité, maltraitance, secrets de famille etc...

Ta bm n'a pas à te forcer la main ou à te menacer afin d'obtenir quelque chose, surtout si ton enfant est plus un enjeu que sujet d'amour pour elle...

Rien ne t'empêche de l'envoyer paître vertement ou de poser TES cadres ou conditions ; ce genre d'olibrius adore voir jusqu'où il peut aller trop loin !

Si la menace de recours à un avocat se précise, il sera toujours temps d'aviser à ce moment là.

Courage

didier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JC54
De bons conseils... En toute confiance
De bons conseils... En toute confiance


Nombre de messages : 786
Age : 45
Localisation : Nancy-Creil
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Que faire ?   Ven 2 Déc - 10:07

Pas d'accord
Avec toi Didier. On n'a pas le temps d'aviser comme dits. Autant être ferme d'entrée de jeux et ne pas dévier d'un pouce. Nous avons été souple, nous sommes revenues vers les gp, résultat: ils nous ont trainer devant le JAF.
Alors pas de quartier. Ne te laisse pas faire Sweet74, tant que tu possède l'autorité parentale, on ne peut te prendre tes enfants. C'est ça l'essentiel à savoir.
A bientôt, JC

_________________
"Qui lutte peu perdre, mais qui ne lutte pas a déjà perdu"
Pace è salute, Jean Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sweet74
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: + d'info   Ven 2 Déc - 21:45

Je vous remercie tous deux pour vos réponses, pour ma part, je fais de la résistance depuis mai 2004, pour mon homme et je comprend que cela doit être difficile pour lui c'est depuis août 2005 qu'il ne répond plus à ces appels. Mais ce que je n'arrive pas à comprendre c'est que malgré tout ce que ces parents lui ont fait, lui même me dit qu'elle ne changera pas, il veut renouer avec cette personne, juste parce que ça ne se fait pas de couper les ponts avec son petit-fils, il ne se pose pas la question si cela ce fait ce qu'elle nous a fait subir.

Cette femme est suivie par un spy depuis 2ans, quand on lui parle on a l'impression de parler à un mur, p.e. : j'en avait mare quand elle venait voir son petit-fils de l'entendre pleurnicher sur ses problèmes, notre fils n'a pas à supporter cela, dans la vie il faut aller de l'avant et je pense que c'est néfaste pour lui une personne qui reste dans son passé, également pour nous. Alors un jour je lui est dit clairement que l'on ne supportait plus cela et qu'elle cesse de se plaindre lors de ses visites, quand je lui parlait et me regardait tout en souriant et le lendemain elle revient et de nouveau elle pleurniche, ce que vous lui avez dit la veille n'a servi à rien.

Comment faire comprendre à mon homme de ne pas renouer avec cette personne, car toutes conversations à ce sujet terminent mal.

Je me prépare à ce que les visites à son petit-fils reprennent et j'aimerais que se déroulent uniquement aux conditions suivantes :
1. Retour après les fêtes (elle nous a déjà gâché celles de l'année dernière)
2. Visites à son petit-fils en ma présence et en dehors des congés
3. Qu'elle ne nous donne plus d'ordres, de menaces ou autres concernant notre fils, sinon plus de visite on arrête tout.
4. Qu'elle accepte les observations concernant l'éducation de notre fils (car ce qui ne lui a pas plus et ceci depuis le début c'est qu'on lui dise ce qu'elle a à faire, ce qu'elle n'accepte plus depuis le décès de son mari)

Comment faire pour que mon homme accepte ces conditions et les mettre par écrit pour qu'elle signe pour acceptation, comme une médiation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JC54
De bons conseils... En toute confiance
De bons conseils... En toute confiance


Nombre de messages : 786
Age : 45
Localisation : Nancy-Creil
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Que faire ?   Ven 2 Déc - 22:46

C'est normal qu'il ait du mal. Nous sommes sous l'emprise d'un sentiment de culpabilité qui est très dur à faire disparaitre.
C'est une réelle prise de conscience. Imagine une personne qui subit un lavage de cerveaux, c'est la même chose. Tu pourra dire à cette personne que telle ou telle personne lui fait du mal, il continuera de la voir comme un(e) ami(e).
Il ne faut pas lui en vouloir, nous avons souvent besoin d'un regard extérieur pour sortir de cette situation. S'il ne réagit pas face à ces problème c'est qu'il n'est pas prêt à affronter la vérité. Il faut laisser le temps agir mais hélas, tu devra te battre seule jusqu'au jour où il devra faire un choix.
S'il prend du recul sur les évènements, il fera le bon choix. A toi d'être patiente et de le soutenir car c'est une réelle épreuve.
La bonne question n'est pas le regard des GP vers vous, mais ce que les GP peuvent faire subir aux petits enfants.
Ne regardez plus les GP comme les parents (ou les beaux parents), mais prenez du recul et faites 2 colonnes:
d'un côtés, ce qu'ils peuvent apporter (et pas seulement l'argent par exemple)
de l'autre, la face cachée, ce qui est néfaste pour les petits enfants.
Tant que les relations ne serons pas saines entre parents et GP, les enfants ne pourrons se développer serainement.
Courage.
A bientôt, Jean Claude

_________________
"Qui lutte peu perdre, mais qui ne lutte pas a déjà perdu"
Pace è salute, Jean Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sweet74
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: De retour   Jeu 2 Fév - 13:29

Je suis de retour car depuis le mois de novembre où j'ai posté mon histoire, nous n'avions pas revu la BM suite à son geste du 18/9/5 envers moi et devant notre fils et aux problèmes qu'elle cause dans notre couple car malheureusement je n'ai pas l'appui de mon homme à comparer des couples qui se soutiennent dont leur combat par rapport à ce que j'ai pu lire sur le site. Le fait bien sûr de ne pas nous voir, ne l'empêchait pas de laisser des messages sur le portable de son fils, qui ne lui répondait plus depuis le chantage au livret de famille de 08/2005, et ceci afin que nous ne l'oubliions pas. Le dernier en date fut : il faudrait que l'on parle. Et hier soir nous avons eu une discussion et comme d'habitude n'a rien changé, de nouveau elle nous impose ces volontés qu'elle veut voir son petit-fils seule et surtout pas en mon unique présence comme je le veux car jusqu'à 8/2005 elle voyait notre fils en présence de son père mais à chacune de ses visites elle ne cessait de le harceler pour qu'il la laisse seule, en le poussant à bout lui rabâchant sans cesse que jusqu'au décès de son mari et de sa mère, elle a du se soumettre à leurs 4 volontés…. A pleurnicher s'est tout ce qu'elle sait faire. Lui déjà en temps normal ne la supporte pas donc vous imaginez le soir quand elle partait l'ambiance à la maison. Donc je reste sur ma décision qu'elle voit notre fils en ma présence, elle ne l'acceptant pas, mon homme voulait de nouveau accepter d'être là lors de ses visites et c'était reparti pour un tour. J'ai donc mis court à la conversation en disant : puisque je veux être présente et qu'elle ne veut pas être seule avec moi mais accepte que son fils soit là et bien il n'y a qu'une chose à faire un jeudi sur 2 à 18h30 chez nous comme cela tout le monde sera content, je serais là, son fils sera là comme elle le désire et lui puisqu'il ne veut pas dire merd… à sa mère et bien il devra être présent également.
Elle sait quand même permis de me dire que je ne la respectais pas, je lui ai donc retourné la chose en lui disant que je ne pouvais pas respecter quelqu'un qui ne me respectait pas comme elle la fait le 18/9/5 et ceci devant notre fils en me bousculant pour pousser la poussette et là elle a baissé la tête et a maintenu que se n'était pas vrai, je l'ai donc traitée de menteuse et lui ai donc demandé de le répéter en me regardant droit dans les yeux. Et toujours tête basse, elle a maintenu que ce n'était pas vrai, ce que son fils a pu constater.
La morale de l'histoire c'est que la soirée a été très tendue pour changer dès qu'elle réapparaît.

Heureusement que vous êtes là, cela me remonte le moral quand je viens tous les jours sur le site
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JC54
De bons conseils... En toute confiance
De bons conseils... En toute confiance


Nombre de messages : 786
Age : 45
Localisation : Nancy-Creil
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Que faire ?   Jeu 2 Fév - 13:46

Tu as eu un sacré courage, bravo. Ceci dit, ne te met pas martel en tête au sujet de ton mari. Comme je te l'ai peut être, c'est dur pour un fils de "renier" ses parents. Même dans ces conditions. J'ai moi-même eu du mal (en plus des parents adoptifs) mais j'y suis arrivé grace à mon épouse.
Alors courage à vous. Soyer unis face à l'adversité et tenez nous au courant.
De tout coeur avec vous.
A bientôt.

_________________
"Qui lutte peu perdre, mais qui ne lutte pas a déjà perdu"
Pace è salute, Jean Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que faire ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que faire ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire disparaître les pores voyants...
» Que faire avec des coings ?
» Comment faire une croix pour indiquer le décès
» Bébé de 3 mois qui ne veut pas faire de siestes...
» problème pour allez faire " caca "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Entraide Familiale 371-4 :: Entraide Familiale 371-4-
Sauter vers: