Association Entraide Familiale 371-4

Aide et Soutien aux parents pour l'intérêt de l'Enfant
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nouvelle, encore sans enfants, mais tentée par l'expatrition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
léa
Tout nouvel arrivant
Tout nouvel arrivant


Nombre de messages : 3
Age : 47
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Nouvelle, encore sans enfants, mais tentée par l'expatrition   Ven 3 Nov - 16:25

Bonjour!
Je suis toute nouvelle sur ce forum, et ma situation est un peu particulière: en effet, mon compagnon et moi n'avons pas encore d'enfants, mais je me sens vraiment concernée par ce problème de l'assignation en justice des parents, car moi-même j'ai eu de graves problèmes avec ma belle-famille (ingérence dans notre vie de couple, humiliations subtiles, agressions perverses, et pour finir harcèlement psychologique et insultes). Depuis, je n'ai bien sûr plus aucun contact avec eux, mais j'ai tout simplement très peur d'avoir un enfant, et tous les témoignages que j'ai pu lire sur ce site, ne font qu'augmenter mon angoisse. J'ai découvert votre association il y a quelques mois, et je trouve votre action formidable! Votre association gagne à être connue, et je compte bien en parler autour de moi. Même si je ne suis pas assignée en justice, ou pas encore, j'avais vraiment envie d'exprimer toute ma révolte sur ce forum.
En fait, en le parcourant, j'ai été particulièrement choquée par les propos tenus par Mme Pecresse: "Les grands-parents malveillants n'existent pas...". Ces propos vont quasimment à l'encontre de toutes les lois et les dispositifs existants en matière de protection de l'enfance et de lutte contre la maltraitance. Tous les professionnels concernés par ce problème (Travailleurs Sociaux, ASE, PMI, associations de sauvegarde de l'enfance et de l' adolescence, professionnels de la justice), ne peuvent, je pense, que bondir en entendant cela. Je suis moi-même dans le secteur Social, et je ne peux que constater à quel point la maltraitance (abus sexuels, et autre violence physique et psychologique...), sont commises parfois par des grands-parents, qui ont auparavent fait la même chose sur leurs enfants. Toutes les décisions administratives et judiciaires (enquêtes sociales, mesures éducatives et surtout placement de l'enfant...), qui permettent de le protéger, sont toujours délicates à conduire, tant les situations familiales peuvent parfois être complexes! Elles demandent beaucoup d'expérience et de professionalisme, et là, ça me semble complètement surréaliste qu'un député puisse affirmer cela tranquillement! Parceque bien au delà du clientélisme et du fait de servir ses intérêts personnels, il a quand même une responsabilité à assumer! Mais j'ai cru comprendre que l'émission était diffusée très tôt le matin, et le sujet n'étant pas du tout médiatique, peu de monde à l'air d'être au courant.
Et justement, c'est bien ça le problème: Moi j'ai pu constater qu'à l'exception des personnes assignées, rares sont celles qui connaissent l'existence de cette loi (droit de visite et d'hébergement, pour les grands parents), et quand bien même elles la connaissent, elles ne se doutent pas des dérives qui en découlent (comme on peut le lire à travers les témoignages de ce site).
D'accord, les personnes en âge d'être grands-parents sont de plus en plus nombreuses, mais elles restent cependant en minorités (20% de la population, à peu près), et si le sujet était vraiment médiatisé (sans victimisation systématique de ceux-ci), je suis presque sûre que ce genre de loi ne serait jamais passé (les personnes en conflit avec leur propres parents et surtout avec leur belle-famille sont malheureusement légions et on peut vraiment parler d'un problème de société).
Je pense qu'il s'agit d'un manque d'information et de sensibilisation du public. Cela permet à des députés vieillissants, d'imposer en catimini, des lois qui ne desservent que leurs propres intérêts (la démocratie représentative à vraiment des limites!).
Je pense qu'il serait peut être bon que votre association contacte aussi la rédaction de magazines spécialisés dans le social (ASH, Lien Social, TSA, Oasis...), mais aussi pourquoi pas des associations de sauvegarde de l'enfance et de l'adolescence, ou des associations nationales de travailleurs sociaux, ou de défense des droits de la femme. Je pense aussi que de nombreux psychologues, psychanalystes, psychiatres..., particulièrement sensibilisés au problème de la violence et du harcèlement moral dans les familles ne sont pas favorables à cette loi (à condition qu'ils la connaissent)!
Et puis bien sûr, la démocratie participative (trop peu présente dans notre pays), est aussi une bonne arme: Organisation et coordination de pétitions, information, sensibilisation..., mais il est aussi possible de saisir le Défenseur des droits de l'Enfant (est-ce toujours Claire Brisset ?), directement, ou par l'intermédiaire des délégués départementaux (du Médiateur de la République). Ce défenseur peut intervenir, simplement en médiation dans les affaires familiales litigieuses mais pour lesquelles la justice n'a apporté aucune solution, mais il a aussi vocation de proposer des réformes en droit de la famille et en droit des enfants.
Peut être un jour, les choses évolueront elles, dans un pays comme le nôtre qui est pourtant celui de la liberté, des droits de l'homme et des avancées sociales. Mais j'avoue que je suis bien déçue! Je n' ai jamais été admiratrice des états-unis mais là je leur tire mon chapeau. Ils estiment que l'ingérence de la justice dans les affaires familiales est une atteinte à la liberté individuelle! Et vivre en France, tout en ayant peur qu'une loi gâche votre vie, et se surprendre à vouloir s'expatrier, c'est qu'il y a vraiment un problème!
Je souhaite de tout coeur, bonne chance à votre association, et désolée de m'être un peu étendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraise
membre expert
membre expert


Nombre de messages : 75
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle, encore sans enfants, mais tentée par l'expatrition   Ven 3 Nov - 18:14

Bonjour,
Non concernée, je vois que tu connais bien le sujet et je suppose que tu travailles dans le secteur de la protection de l'enfance.
Tes conseils sont intéressants et ne font que corroborer que ce qui est dit sur le forum.
Toutefois, je ne suis pas de ton avis concernant la médiatisation de ce genre de procédure. J'ai l'impression que plus c'est médiatisé plus çà donne de mauvaises idées aux moches. En effet, beaucoup de moches en puissance n'ont pas connaissance de cette loi pour le moment et n'ont donc pas eu encore l'idée d'assigner leurs enfants. Je crains toujours les mauvaises retombées des médias qui sont souvent caricaturaux.
Afin d'éviter une éventuelle assignation quand tu auras des enfants, je te conseille d'anticiper et de déménager en ne laissant aucune adresse à ta famille. La police ne s'embêtera pas à faire une enquête pour te retrouver, je pense. Ils ont d'autres situations plus urgentes à gérer.
Bon courage à nous tous
Fraise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
léa
Tout nouvel arrivant
Tout nouvel arrivant


Nombre de messages : 3
Age : 47
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle, encore sans enfants, mais tentée par l'expatrition   Sam 4 Nov - 21:41

merci de ta réponse, Fraise,

C'est vrai que le problème est assez inextricable: Comment avoir suffisamment d'impact auprès des personnes concernées ou susceptibles de l'être, tout en ne donnant pas de mauvaises idées aux Grands-parents malveillants?! La médiatisation est une arme à double tranchant.

Mais je pense que la presse spécialisée (par exemple dans le social), à la différence de la presse généraliste, n'est pas aussi avide de sensationnel, et est plus objective. Elle présente souvent une analyse psycho-sociologique des faits, et de plus elle ne touche pas le grand public, mais plutôt des spécialistes et des professionnels en activité, d'âge relativement jeune.

Mais c'est vrai que la prudence est de mise dans la défense d'une cause comme celle là.

Bon courage à tous!

Léa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David
Invité



MessageSujet: Re: Nouvelle, encore sans enfants, mais tentée par l'expatrition   Sam 4 Nov - 23:43

Bonjour,

Merci léa pour votre soutien.

Nous avons été très déçus par la prise de position du Défenseur des Droits des Enfants qui a été contacté par certains parents de l'association. Quant aux politiques en général, ils sont plus d'évasifs ou alors se renvoient les courriers de service en service.
Les pétitions ne servent à rien, les chiffres sont effrayants, il y a deux ans, seules quatre pétitions (si je me souviens bien) -au niveau national- ont été validées en sont remontées aux ministres concernés, pour être au final classées sans suite.
Notre association n'a qu'un an d'existance, notre urgence est d'apporter information et soutien à la majorité des parents assignés (ou en instance de l'être). Pour cela, tous les médias sont bons.
Enfin, il y a le travail de fond, dans lequel nous sommes engagés à 100%.
Compte tenu du fait que ce message est posté sur le forum public, vous comprendrez que je ne peux guère développer plus ici sur ce sujet.

Merci en tout cas pour vos propositions que je trouve bonnes.
A bientôt,
Revenir en haut Aller en bas
léa
Tout nouvel arrivant
Tout nouvel arrivant


Nombre de messages : 3
Age : 47
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle, encore sans enfants, mais tentée par l'expatrition   Dim 5 Nov - 22:10

Je comprends, un combat comme celui-là est particulièrement difficile à mener, et pour cause, la France est devenue une gérontocratie!
Mais il ne faut pas perdre espoir,

et surtout je souhaite de tout coeur bon courage à tous ces parents qui traversent une période si difficile.

A bientôt,

Léa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caroline
De bons conseils... En toute confiance
De bons conseils... En toute confiance


Nombre de messages : 454
Localisation : 34
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle, encore sans enfants, mais tentée par l'expatrition   Dim 5 Nov - 23:33

J'adore le mot gérontocratie....
caro

_________________
caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caroline
De bons conseils... En toute confiance
De bons conseils... En toute confiance


Nombre de messages : 454
Localisation : 34
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle, encore sans enfants, mais tentée par l'expatrition   Dim 5 Nov - 23:33

J'adore le mot gérontocratie....
caro

_________________
caro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate
De bons conseils... En toute confiance
De bons conseils... En toute confiance


Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle, encore sans enfants, mais tentée par l'expatrition   Mer 22 Nov - 19:46

[quote="léa"]Bonjour léa,

Tu n'as pas à t'excuser de t'être étendue. Ton discours est limpide. Je vois que tu as très bien cerné le sujet. Il est vrai effectivement que tout le monde se mêle de tout sans rien connaître en profondeur et les députés sont avant tout à la recherche d'un électorat. Quant à s'expatrier, c'est une solution si vous avez vraiment envie ou faire face et se battre. Rassures-toi, on y arrive. Bonne route et merci pour ton post, il fait beaucoup de bien, il est évident que plus il y aura de personnes qui connaîtront les dessous pas très clairs et les véritables intentions de ces gp, moins leurs manoeuvres auront des chances d'aboutir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle, encore sans enfants, mais tentée par l'expatrition   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle, encore sans enfants, mais tentée par l'expatrition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les françaises font beaucoup d'enfants, mais de plus en plus
» Crème au chocolat sans PLV (mais je pense qu'on peut le faire avec du lait)
» Il veut un enfant mais moi pas
» "Je ne veux pas faire dodo tout seul, je vomis"
» Abdominoplastie: Partage et infos sur cette intervention

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Entraide Familiale 371-4 :: Entraide Familiale 371-4-
Sauter vers: