Association Entraide Familiale 371-4

Aide et Soutien aux parents pour l'intérêt de l'Enfant
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nouvelle ... je me présente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nat7
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 7
Age : 40
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Nouvelle ... je me présente   Sam 19 Aoû - 12:46

Bonjour,

J'ai envie de dire une de plus, malheureusement !!!

Je vais essayer d'aller au plus simple et important pour vous relater notre histoire, ca ne sera pas simple, je crois que j'ai matière à écrire un roman sur Belle-maman .

Notre présentation :
Mariés, 2 enfants en bas âge, nous n'avons plus de contact avec la mère de mon mari depuis 3 ans maintenant, date à laquelle celle-ci nous a mis à la porte, nous signifiant clairement que nous n'étions plus les bienvenus . Néanmoins, malgré nos différents, mon mari avait spécifié que l'on ne s'opposait pas à ce qu'elle voit les enfants .

Description de belle-maman :
C'est une personne autoritaire et manipulatrice qui ressemble étrangement à ttes les pestes moralisatrices que vous dépeignez si bien . Elle a toujours voulu diriger la vie des autres, ce qui lui vaut d'être aujourd'hui fachée avec une bonne partie de sa famille . Elle est fière, imbue d'elle même . Mon mari a reçu une éducation stricte, où il était interdit d'exprimer ses sentiments, de donner son avis ; tout juste le droit de se taire ! Mariée avec beau-papa, pantin passif qui s'exécute sans broncher . Ils ont aujourd'hui de graves problèmes de couples !

La situation actuelle :
Mes enfants ne connaissent donc pas leur grand-mère, qui n'a jamais montré l'envie de les connaitre . Ils ont cependant une relation suivie avec leur grand-père .

Début des hostilités :
Il y a 6 mois, elle nous appelle (enfin plutôt mon mari, elle ne souhaite pas me parler), pas de bonjour, et d'un ton sec dit : je veux voir mes petits-enfants au plus vite, chez moi (chez vous on n'est mal reçu) . Refus de notre part, ce sera chez nous, qd on le souhaite ou rien . Elle nous raccroche au nez (c'est une spécialiste!) .
Il y a 2 mois, rebelote, elle appelle, je décroche et elle demande à parler à son fils, je lui réponds qu'il est absent (il était ds le jardin entrain de tondre) et là elle devient hystérique, hurle, me traite de sale menteuse ... et je vous épargne le reste . Mon mari la prend donc au tél ; elle était en fait devant chez nous, et nous a alors menacés d'assignation si nous refusions qu'elle voit les enfants . Mon mari lui a répondu que c'était hors de question, que l'on insultait pas la mère de ses enfants, qu'il fallait qu'elle se calme, qu'elle ne pouvait rien espérer ds un climat aussi malsain !

La suite :
Hier, nous recevons un courrier de l'avocat de madame demandant si un rapprochement amiable était possible selon modalités qui satisferait chacun et nous priant de répondre à cette requête (sous un délai de 15 jours) si nous donnions une suite favorable, faute de quoi le tribunal compétent serait saisi . Un piège en qq sorte ! Une épéé de Damoclès sur la tête, avec l'impression d'une atteinte à notre liberté !
On ne s'était jamais opposé à ce qu'elle voit les enfants, elle n'a pas utilisé cette chance qui lui était offerte, n'a jamais tenté d'arranger les choses entre nous (elle les aggravent systématiquement ; elle est de ttes façons incapable de relations affectives) et elle se permet aujourd'hui, d'être insultante à notre égart, mauvaise (elle ne sait pas parler, dialoguer, elle hurle) . Pour nous, elle est devenue tellement acariâtre, qu'elle ne peut rien apporter de positif à nos enfants . Elle est incapable de relations saines et normales avec les gens, sa réputation n'est d'ailleurs plus à faire !
On ne se réveille pas au bout de 3 ans de silence en brandissant ttes sortes de menaces et tentative d'intimidation et en espérant s'en sortir comme une fleur . Nous souhaitons agir le mieux ds l'intérêt de nos enfants, mais nous sommes quelque peu désemparé face à la situation actuelle .
Ds l'immédiat que faire, comment réagir ? J'ai pris rendez-vous la semaine prochaine chez un avocat pour être conseillée et nous pensons demander une médiation familiale . Qu'en pensez-vous ?
J'espère avoir été claire ds mes propos et je suis sûre que tous vos conseils seront précieux . Merci de m'avoir lue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ssssss
Top Membre
Top Membre


Nombre de messages : 284
Localisation : nord est
Date d'inscription : 13/10/2005

MessageSujet: Re: Nouvelle ... je me présente   Sam 19 Aoû - 13:46

bonjour nat7, pour le délai de 15 jours, tu n'as aucune obligation de la part d'un avocat. Tant que tu n'es pas assignée, tu n'as rien à craindre. Dans ma procédure, j'ai répondu à l'avocat en refusant son offre et en argumentant sur les motifs graves, la réponse a été un huissier à la maison 2 mois après. Dans votre cas vous ne vous opposez pas à une visite à votre domicile, une conciliation pourrait aboutir à un lieu neutre en votre présence, mais en la matière, il n'y a pas de règle dans ce genre de décision. L'avocat, c'est très bien et surtout assure toi qu'il y connait quelque chose sur le 371.4 en lui posant des questions. Tu peux aussi consulter les avocats une fois par mois au tribunal de ta circonscription et là tu pourras avoir un avis différent si tu doutes du 1er. Regardez aussi s'il existe une association qui s'occupe de médiation près de chez toi. Bon courage ssssss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
val
De bons conseils... En toute confiance
De bons conseils... En toute confiance


Nombre de messages : 456
Age : 50
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle ... je me présente   Sam 19 Aoû - 18:47

Oui, tellement classique. Ca me rappele quelqu'un ce "je veux sinon ...".

Pour l'instant, tout ce que vous avez reçu c'est une menace. Comme je l'ai deja dit le 371.4 est un instrument d'intimidation (qui peut se reveler aussi une arme pour detruire des familles).
Je penses que rester ferme sur ce que vous vous avez decidés et faire une demande de mediation pour tenter d'en discuter avec la partie adverse (oui pas facile de se dire que c'est sa propre famille qui est en face) est pour l'instant la meilleure solution.
Je ne sais pas si elle peut apaiser le conflit et amener une solution amiable (pas eu l'occasion d'experimenter en ce qui nous concerne) mais elle a au moins le merite d'exister et d'etre une solution moins radicale que le recours a la justice.
En tant que parents, c'est aussi, si assignation il y a, le moyen de faire dire des choses ou ressortir le vrai visage de tous ces aigris. Un petage de plomb des gp et des insultes a l'encontre des parents, ca fait jamais bien dans un dossier.
On peut aussi voir la demande de mediation comme une preuve de bonne volonté pour le cas où il y aurait assignation. Mais j'hesite depuis quelques temps a conseiller la bonne volonté et me demandes si invoquer directement les motifs graves et refuser nous aussi tous dialogues n'est pas aussi judicieux devant un juge.

Bon courage a vous quatre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liv
Top Membre
Top Membre


Nombre de messages : 144
Age : 49
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: Nouvelle ... je me présente   Sam 19 Aoû - 20:08

Eh oui Val a raison ton cas est classique. Les menaces puis l'assignation.

Je partage l'opinion de Val au vu de ma propre expérience: céder aux menaces n'est pas une solution surtout si tu es convaincue en tant que parent qu'il n'est pas de l'intérêt de tes enfants de voir leurs GP à la fréquence et dans le cadre demandé par ces derniers. Les GP ne cesseront jamais de surenchérir et risquent de manipuler tes enfants, ce qui peut les perturber gravement...
Au moins si des parents assignent leur propre enfant sous le prétexte 371-4 les choses sont claires : sauf situation particulière (voir à ce sujet la doctrine de Geneviève Sutton) il y a un grave problème familial sous-jacent et il est préférable pour notre propre équilibre et surtout celui de nos enfants de l'admettre et d'y faire face.

Si tu estimes que tu peux encore désamorcer le conflit en amont tu peux proposer avant toute assignation une médiation familiale.
La démarche est intéressante lorsqu'on a affaire à des GP qui ont dérapé, pour une raison ou pour une autre, parfois sous la pression de leur entourage ou des médias. Oui, je dis bien dérapé (je sais qu'il y a des GP assignateurs qui lisent les messages de ce forum) car dans une famille qui fonctionne sainement on parvient à verbaliser les problèmes sans saisir un juge. Il y a des médiateurs et des psychothérapeutes pour jouer le rôle de tiers neutres lorsque le dialogue est bloqué.

Chaque situation est particulière et seul le fils ou la fille des GP qui menacent d'attaquer peut dire si oui ou non il ou elle croit en une médiation.
Si c'est oui, si tu es intimement convaincu que cette démarche peut aboutir alors pourquoi pas? de toutes façons si les GP refusent ou si ça rate et qu'ils attaquent le juge en tirera les conséquences.
Une fois le procès engagé une médiation a beaucoup moins de chances d'aboutir.
Un procès crée dans une famille une profonde blessure puis, avec le temps, une cicatrice qui restera indélébile...

C'est mon modeste point de vue, j'espère qu'il t'apportera quelque chose.

Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JC54
De bons conseils... En toute confiance
De bons conseils... En toute confiance


Nombre de messages : 786
Age : 45
Localisation : Nancy-Creil
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Nouvelle ... je me présente   Dim 20 Aoû - 12:13

Bonjour et bienvenue Nat7.
Dans un premier temps il semble qu'il faille répondre positivement à la demande adverse. En effet, répondre par la négative peut être préjudiciable pour la suite si suite il y a. un conciliation ou médiation ne vous engage en rien, mais montre votre bonne volonté de faire.
Si à l'issue de cette première procédure, vous en êtes toujours au point mort, il sera alors temps de prendre un avocat en vue d'une future procédure au titre de l'article 371-4 du nouveau code civil.

Votre histoire rappèle tant d'autres histoires semblables qu'il ne faut pas vous en faire. Prenez assez de recul pour bien peser les choses avec votre époux, ne précipitez pas les choses (même si la partie adverse veut vous mettre la pression). Dans tous les cas, restez ZEN. Celà vous permettra d'envisager l'avenir avec plus de sérénité et de relachement sans vous gâcher la vie (car c'est ce qu'ils veulent tous, nous toucher même à distance).

A bientôt.

_________________
"Qui lutte peu perdre, mais qui ne lutte pas a déjà perdu"
Pace è salute, Jean Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle ... je me présente   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle ... je me présente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je vous présente ma toute nouvelle chaîne Youtube
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Nouvelle Star: Lary de Fontaine les Dijon
» Laure Bolatre, nouvelle écrivain du berry
» Miss NRJ Nouvelle Calédonie 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Entraide Familiale 371-4 :: Entraide Familiale 371-4-
Sauter vers: